Carré Rive Gauche : « Révolutions ».

Affiche-.jpg
Contacter le propriétaire de la Publication

Contacter le propriétaire de la Publication

Pour obtenir des information à propos de la publication publication, vous pouvez envoyer un message à son propriétaire publication.

Un vent de révolution souffle sur le Carré Rive Gauche ! La manifestation, programmée chaque année en juin, se tiendra du 15 au 19 septembre 2020 en synergie avec le Parcours de la céramique et des Arts du Feu et la Nocturne Rive Droite. Pour marquer cette 43ème édition, le carré Rive Gauche se place sous le signe des Révolutions ! Révolutions artistiques, Révolutions Industrielles, Révolution Française ou encore Révolution astronomique, le thème se décline dans les vitrines des galeries du célèbre quartier d’art et d’antiquités. Entre les rues du Bac, de Beaune, de Lille, des Saints Pères, de l’Université, de Verneuil et du quai Voltaire, collectionneurs et flâneurs sont invités à découvrir une sélection d’oeuvres d’art, d’objets rares et de mobiliers, anciens ou contemporains, répondant à cette thématique commune. Une promenade à ciel ouvert, à travers7.000 ans d’histoire sur les traces des grandes (r)évolutions qui ont marqué nos sociétés et nos civilisations.

 

Parmi les galeries participant à cette nouvelle édition, le spécialiste de la céramique ancienne JM Béalu choisit de conter en images la Révolution Française de 1789 à travers un étonnant ensemble d’assiettes en faïence de Nevers à décor révolutionnaire arborant Cocarde, Prise de la Bastille ou encore Déclaration des Droits de l’Homme. De la Révolution à la Restauration, voilà le choix de l’experte en bijoux ancien Marie Biancarelli avec ce précieux portrait du Roi Louis XVIII monté dans une tabatière en or et écaille du XIXème siècle. Révolution astronomique du côté de la galerie Delalande où le spécialiste en objets de sciences et de marine dévoile un rarissime globe terrestre gonflable en peau de 1830 ainsi qu’un planétaire représentant les huit planètes. Chez Lafon Vosseler c’est une révolution esthétique qui s’opère, celle du modernisme dans les arts décoratifs. La galerie spécialisée en mobilier et objets d’art de la première moitié du XXème siècle illustre cette révolution de style avec une élégante table de salon signée Maxime Old. La galerie Michèle Hayem quant à elle joue sur la notion de révolution comme mouvement circulaire uniforme et l’illustre avec l’une des dernières créations du talentueux designer français Nathanaël Le Berre et sa table Peggy dont les matériaux et les formes courbes ne sont pas sans rappeler les astres du système solaire.


Publier un commentaire

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour publier un commentaire.

© 2020 Communiqué de Presse Culture gratuit – InfosCulture.com - Un site JobCulture.fr - Emplois et Stages dans la Culture