Dominique Zinkpè : Un monde à Part.

contact@marinadavid.fr

Publié dans Exposition

0 commentaire

Dominique-Zinkpe-Un-monde-à-part-2019-acrylique-et-pastel-gras-sur-toile.jpg
Dominique-Zinkpe-Un-monde-à-part-2019-acrylique-et-pastel-gras-sur-toile-1.jpg
Contacter le propriétaire de la Publication

Contacter le propriétaire de la Publication

Pour obtenir des information à propos de la publication publication, vous pouvez envoyer un message à son propriétaire publication.

Du 8 septembre au 3 octobre 2020 la Galerie Vallois présentera dans son espace du 35 rue de Seine l’exposition Un Monde à Part qui réunira des œuvres récentes et inédites de l’artiste béninois Dominique Zinkpè. Au travers des œuvres présentées – peintures, dessins et sculptures – il nous invite à pénétrer le monde insondable dont se nourrit sa créativité. Depuis sa première exposition en 1993 au Centre Culturel Chinois de Cotonou (Bénin) Zinkpè s’est imposé comme l’une des figures majeures de l’art contemporain africain. Bien qu’imprégnée de références à la terre africaine, son œuvre explore les méandres de l’âme humaine et vise à l’Universel. Les figures qui habitent ses créations ne sont pas pour l’artiste de simples représentations de l’humain en tant qu’être physique, mais une tentative de donner à voir l’âme libérée du corps, ce dernier n’étant dès lors que l’exécutant de la volonté de l’esprit. La palette chromatique employée par l’artiste et composée essentiellement de couleurs vives et primaires relève du même but en rendant tangibles les énergies qui animent le microcosme et le macrocosme. Les œuvres de Zinkpè, qu’elles soient dessinées, peintes ou sculptées, sont peuplées de figures récurrentes qui accompagnent l’artiste parfois depuis des années au point qu’il les considère « comme des amis » et leur a attribué des noms, comme « Béa », femme fatale perchée sur de hauts talons, ou la « Princesse » à la tête couronnée d’Ibedjis, ces petites figurines sculptées dans lesquelles s’incarne pour les Yoruba* l’âme des jumeaux qui sont considérés comme investis d’un pouvoir particulier et auxquels un culte est voué. Ce Monde à Part que l’artiste nous invite à explorer est donc celui du subtil, de l’intangible.


Publier un commentaire

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour publier un commentaire.

© 2020 Communiqué de Presse Culture gratuit – InfosCulture.com - Un site JobCulture.fr - Emplois et Stages dans la Culture