Jean Lurçat. L’éclat du monde

verbatim

Publié dans Exposition

0 commentaire

40x60_CM.jpg
40x60_JL.jpg
Contacter le propriétaire de la Publication

Contacter le propriétaire de la Publication

Pour obtenir des information à propos de la publication publication, vous pouvez envoyer un message à son propriétaire publication.

Unique sur 600 m2, l’exposition d’été des musées d’Angers  rend hommage à Jean Lurçat à l’occasion du cinquantenaire de sa mort. Deux lieux patrimoniaux angevins seront ainsi investis d’oeuvres en corrélation avec cet anniversaire au travers de la découverte de Jean Lurçat de la tenture de l’Apocalypse exposée au château d’Angers. Cette grande exposition temporaire au musée des Beaux-Arts se décline en trois parties. Le parcours commence par le choc esthétique majeur de la vie de Jean Lurçat, à savoir sa découverte de la tapisserie de L’Apocalypse d’Angers, en 1938, alors qu’elle était en partie exposée dans le palais épiscopal.

Pour enrichir cette première partie, une présentation de l’histoire de la genèse de l’iconographie de L’Apocalypse au Moyen Âge est proposée au public. Des objets d’art médiévaux (peintures, ivoires, manuscrits) sont confrontés aux oeuvres de Lurçat des années 1930.

Le deuxième temps du parcours de l’exposition est consacré à la première interprétation, littérale, de L’Apocalypse par Lurçat : la tapisserie d’Assy. Enfin, le dernier espace se concentre sur Le Chant du Monde, par la présentation de ses cartons.

Il s’agit de montrer au public en quoi cette œuvre ultime, inachevée, constitue la table des matières de l’existence de Lurçat, et combien elle renvoie à la tapisserie médiévale du château.

En écho à l’exposition « Jean Lurçat. l’éclat du monde » au musée des Beaux-Arts, la Ville d’Angers est heureuse d’inviter l’artiste contemporaine irlandaise Claire Morgan, à concevoir une oeuvre monumentale Plenty more fish in the sea. Cette installation suspendue se déploiera dans le musée Jean-Lurçat au coeur de l’hôpital Saint-Jean, et viendra tutoyer les dix tapisseries qui composent Le Chant du Monde.

Un véritable dialogue sera instauré entre ces deux oeuvres de générations différentes, mais reflets d’une thématique commune, celle de l’Apocalypse.


Publier un commentaire

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour publier un commentaire.

© 2018 Communiqué de Presse Culture gratuit – InfosCulture.com - Un site JobCulture.fr - Emplois et Stages dans la Culture