« Les voyages photographiques de Pierre Verger (1902-1996) et du Père Gabriel Clamens (1907-1964) ».

Affiche-voyages-photographies.jpg
Contacter le propriétaire de la Publication

Contacter le propriétaire de la Publication

Pour obtenir des information à propos de la publication publication, vous pouvez envoyer un message à son propriétaire publication.

Du 22 octobre au 28 novembre 2020, la Galerie Vallois offre un voyage au long cours par le prisme du regard humaniste du photographe et ethnographe Pierre Verger (1902-1996) et du Père Gabriel Clamens (1907-1964). Dans ses deux espaces d’exposition situés au 35 et 41 de la rue de Seine, la Galerie Vallois fait dialoguer les images de deux hommes érudits et épris de liberté qui ont su saisir avec tant de justesse la richesse de l’âme humaine et la beauté d’un monde aujourd’hui en partie disparu.

 

Pierre Verger (1902 Paris, 1996 Salvador de Bahia)

 

Ethnologue et photographe, Pierre Verger a évolué en liberté tout au long de sa vie, guidé par la curiosité de l’autre et les murmures du monde. Durant cinquante années, il consacra ses recherches aux cultures noires du Brésil et d’Afrique, au monde transocéanique des orixas et des voduns. De ses innombrables rencontres et voyages, il a réalisé plus de 63.000 clichés conservé par la Fondation qu’il a créée à Salvador de Bahia. En partenariat avec la Fondation Pierre Verger, la Galerie Vallois a choisi d’exposer trente images prises entre 1933 et 1973, depuis son premier voyage en Polynésie Française, en passant par ses pérégrinations en Chine, au Mexique, au Pérou, sa découverte du Brésil et Salvador de Bahia ainsi que ses recherches photographiques menées au Bénin dans les années 50.

 

Gabriel Clamens (1907-1964)

 

Né le 28 novembre 1907 dans le Gard, Gabriel Clamens entre à la Société des Missions Africaines à l’âge de 18 ans et passera la majorité de sa vie sur le continent africain où il occupera tour à tour les fonctions de professeur des Ecritures Saintes à Ouidah (Bénin) et de curé à Allada. Après un court retour en France, il intègre la paroisse de Cotonou puis part en Côte d’Ivoire. Là, il va développer un profond intérêt pour les populations locales, notamment pour le peuple Sénoufo. Le Père Clamens est habité d’une sincère curiosité pour les populations qu’il rencontre. Parmi les documents du prêtre qui nous sont parvenus, on trouve un petit carnet en cuir qui regroupe le portfolio du Dahomey du prêtre. Ce sont ces clichés, réalisés entre 1940 et 1945 dans plusieurs villages du royaume lors de la première mission du prêtre en Afrique que l’exposition propose de découvrir.


Publier un commentaire

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour publier un commentaire.

© 2020 Communiqué de Presse Culture gratuit – InfosCulture.com - Un site JobCulture.fr - Emplois et Stages dans la Culture