Nick Walker – Can’t Stop Won’t Stop

Visuel-Nick-Walker.jpg

Suivre :

Contacter le propriétaire de la Publication

Contacter le propriétaire de la Publication

Pour obtenir des information à propos de la publication publication, vous pouvez envoyer un message à son propriétaire publication.

Cela fait maintenant quelques années que nous nous sommes intéressés au travail de la scène anglaise dans la rue. Nous avons, cette année, la chance de présenter le troisième solo show de Nick Walker depuis 2015.

Après « Vicious beauty » et « Unspoken Words », nous présentons désormais « Can’t Stop Won’t Stop ». Dans cette exposition, l’artiste nous fait traverser son univers, en opérant une synthèse entre ses premières oeuvres et ses dernières expérimentations, laissant apparaître ses diverses inspirations.

Le retour sur le Graff des origines nous rappelle combien son travail a été important sur la scène anglaise, et en particulier à Bristol, où son influence sur le trip Hop, musicos underground graff, Massive Attack, Portishead et le Bristol’s DryBreadZ Crew (DBZ) de Banksy est évidente.

Mais le travail présenté à l’occasion de cette exposition ouvre également une fenêtre sur le futur de l’oeuvre de l’artiste, dans lequel le personnage du Vandal tend à disparaître et les compositions penchent vers l’abstraction.

En tous cas son univers est bien là, un univers fantasmagorique, l’expression de son humour, avec sa vision du monde qui nous projette dans les limbes de nos cités.

Eric et Laurent


Publier un commentaire

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour publier un commentaire.

© 2019 Communiqué de Presse Culture gratuit – InfosCulture.com - Un site JobCulture.fr - Emplois et Stages dans la Culture