eac_jobculture_2016c


Oh! Pays-Bas présente la rétrospective cinéma néerlandais

Victoire Dabard RP

Publié dans Cinéma

0 commentaire

turkishdelices.jpg
turkishdelices-1.jpgAffiche-festival-culturel-Oh-Pays-Bas.jpg
Contacter le propriétaire de la Publication

Contacter le propriétaire de la Publication

Pour obtenir des information à propos de la publication publication, vous pouvez envoyer un message à son propriétaire publication.

Dans le cadre de sa semaine culturelle néerlandaise à Paris, Oh ! Pays-Bas propose une rétrospective « Cinéma néerlandais et révolution sexuelle » présentée en collaboration avec la Cinémathèque française et en partenariat avec EYE international (Amsterdam), l’institut pour la promotion internationale du film néerlandais.

A l’affiche, une sélection de 15 films représentatifs d’un large mouvement contemporain du début des années 1970 qui abordait le sexe avec une franchise et une désinhibition représentatives d’une époque de libération sexuelle dont le cinéma néerlandais est caractéristique.

Seront présentés :

Les premiers films de Paul Verhoeven (Business is Business – 1971 , Turkish délices – 1973), mais aussi les œuvres décomplexées de Wim Verstappen (Les Affamées – 1971, Joszef Katus Provo – 1966) ou de Pim de la Parra (Les Furies – 1975, Scènes de la vie amoureuse d’un couple – 1973, Obsessions – 1968) ainsi que les créations de Frans Weisz (Le Braqueur – 1972), Fons Rademakers (Because of the cats – 1973, Mira – 1971), Herbert Curiël (L’année du cancer – 1975), René Daalder (De blanke slavin – 1967), Roeland Kerbosch (Ibiza, soleil et péché – 1969), Jos Stelling (Mariken de Nimègue – 1975) et Kees Brusse (Réflexion sur la vie sexuelle de l’homme – 1967).


Publier un commentaire

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour publier un commentaire.

© 2018 Communiqué de Presse Culture gratuit – InfosCulture.com - Un site JobCulture.fr - Emplois et Stages dans la Culture